La petite maison de bourg

INTRODUCTION

Habitat modeste en rez-de-chaussée, la petite maison de bourg constitue les rues de villages du littoral et de communes rurales ou ouvrières. Ses encadrements* sont en granit, en tuffeau ou en brique. Une lucarne* est souvent axée sur la porte ou sur la fenêtre du rez-de-chaussée. Standardisée, la petite maison de bourg est parfois reproduite en série et forme alors des ensembles homogènes.

Caractéristiques de la petite maison de bourg :

  • La maison de bourg est toujours en rez-de-chaussée avec un comble.
  • De taille modeste, elle est la plupart du temps implantée en alignement de la rue.
  • Elle est le plus souvent mitoyenne.
  • Elle peut constituer des ensembles homogènes (habitat en bande).
  • La toiture, constituée de deux pentes, est en ardoise ou en tuile.
  • La maçonnerie est enduite à la chaux et au sable. La façade peut être chaulée.
  • La présence de la lucarne* (gerbière* ou à fronton*) dans la composition de la façade est l’une des caractéristiques de cette maison.
  • Symétrique ou pas, la maison est sobre en éléments de décor.
  • Les modénatures* sont essentiellement présentes au niveau des ouvertures et de la corniche*.
  • Les éléments de décor identifient les zones géographiques avec les encadrements en granit du côté de Guérande, le tuffeau pour les bords de Loire, la brique dans beaucoup de sites du département…
  • Un soubassement en pierre plus dure marque l’assise de la maison.
  • Les souches de cheminée rythment la trame de ces maisons en bande.

Recommandations :

  • Respecter les percements (lucarne*, porte et fenêtres).
    Ne jamais élargir les ouvertures, cela modifierait les modénatures*.
  • Enduire les façades avec un enduit à la chaux, lisse et éventuellement chaulé.
  • Éviter les enduits « à pierres vues » et la maçonnerie en moellons apparents sur ce type de maison.
  • Proscrire les enduits en ciment.
  • Proscrire l’utilisation du PVC qui nuit à ce patrimoine.
  • Choisir le bois peint de couleur pour les menuiseries.
  • Conserver les volets battants en bois peint qui habillent et équilibrent la façade.
  • Pour éclairer les combles, ne pas créer de lucarne* dans la toiture, ce qui modifierait la volumétrie. (cf fiche projet n°6)
  • Préférer des châssis de toit s’intégrant à la toiture.
  • Ne pas surélever ce type de maison qui possède sa propre logique. Préférer une extension arrière.
  • Restaurer toujours la maison en s’inspirant du contexte (créer des effets de série).
  • Pour la création de nouvelles ouvertures en façade ou en toiture, préférer le côté arrière de la maison.

Télécharger cette fiche au format PDF

Articles recommandés

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher