La création de nouvelles clôtures

INTRODUCTION

La clôture est une composante importante du cadre de vie. Elle est vue sur ses deux faces, par l’habitant d’une maison comme par le passant. Implantée le long des rues, des chemins, des places, elle participe à la qualité générale de l’espace public, et à la définition de son identité urbaine ou rurale. Son édification est privée, mais sa perception lui confère un intérêt collectif. Elle est donc soumise à autorisation.

Différentes perceptions d’une clôture

Une perception d’ensemble

Dans la rue, la clôture est perçue dans un ensemble continu. Même si les clôtures sont différentes les unes des autres, il peut être donné une cohérence générale en fixant un gabarit (de hauteur par exemple), au moyen des règlements d’urbanisme. Mais il est important que chaque propriétaire regarde les clôtures voisines avant de concevoir la sienne avec un minimum de cohérence.

Le parcours du piéton

Dans les bourgs, les déplacements à pied sont courants, et la qualité du parcours du promeneur est importante. Elle doit offrir une animation, une diversité et une profondeur des ambiances. La perception de la clôture et de ce qui se passe en arrière y est pour beaucoup. En milieu urbain, on évitera donc les murs pleins de 1,60 m de haut et plus, les palissades pleines et hautes en bois, les « murs de végétaux » opaques. En milieu rural, la meilleure clôture est celle qui ne se voit pas.

Le rapport à l’architecture

Quand la clôture est proche d’une construction, elle est visuellement reliée à sa façade, et doit être conçue en cohérence de style et de teintes. Quand elle est éloignée de la maison, elle se retrouve implantée seule dans l’espace, et peut vite se révéler un élément artificiel, déconnecté de son environnement, et ne pas avoir de sens, si elle est visuellement trop forte. Elle sera donc alors conçue dans un esprit de discrétion et de modestie.

Les clôtures en maçonnerie ou mixtes

En milieu rural, la clôture idéale est celle qui ne se voit pas, comme le fossé enherbé, les haies arbustives d’essences variées, les clôtures bois légères.
La clôture doit se fondre dans le paysage au lieu de s’imposer au regard.

Clôtures végétales

On notera que la nature et les dimensions des clôtures sont réglementées par le Plan Local d’Urbanisme (PLU), et qu’elles varient selon la zone d’implantation de la parcelle. Se renseigner en mairie.

Télécharger cette fiche au format PDF

Articles recommandés

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher