Avant / Après

INTRODUCTION

Comparer l’état d’un édifice avant et après sa transformation est instructif. Ces quelques exemples permettent de comprendre et d’identifier ce qui fait la qualité d’un projet. Dans la plupart des cas présentés, c’est la sobriété de l’intervention, la qualité de la mise en œuvre et le respect de la composition générale qui ont préservé le caractère de la maison.

Quelques exemples de restauration

Les constructions présentées appartiennent à des typologies variées : ancien corps de ferme, maison rurale,  anciennes granges, maison de bourg et de ville. Toutes, bien que modifiées, ont conservé leurs caractéristiques principales, leur identité typologique, leur caractère rural ou urbain, la qualité de leurs matériaux et l’élégance originelle de leur composition d’ensemble.

Pour cela, on remarque principalement :

  • que ces restaurations ont recherché la discrétion des interventions, et n’ont pas ajouté aux édifices de « signes » architecturaux trop voyants ou hors de propos.
  • que la qualité des projets s’appuie sur l’authenticité des matériaux utilisés, la sobriété des teintes préservées ou ajoutées, l’attention portée au dessin des menuiseries, la pertinence des modifications de percements effectuées dans le respect de la logique propre à chaque construction, et la nature du traitement des espaces extérieurs.

Ancienne ferme – Le Gâvre

Cette ferme restaurée marie ruralité et modernité. La pierre restée apparente préserve sa rusticité et la marque du temps passé. La restauration de l’appentis et son changement d’usage se sont faits en réécrivant la singularité de son bardage en bois grisé. La création de nouveaux percements et d’une lucarne s’est opérée discrètement, de manière contemporaine mais en restant dans la logique initiale de modestie. Le traitement des abords, avec le dallage en pierre pour les seuils de portes, la végétation grimpante, la cour gravillonnée et enherbée, conserve au site son ambiance rurale.

Ancienne ferme – Le Gâvre

La réfection complète de la charpente et de la couverture a préservé la volumétrie initiale et la souche de cheminée. Les percements ont été maintenus dans leurs proportions et dimensions d’origine, mais ont été mis en valeur par le dessin traditionnel des menuiseries, l’ajout de volets extérieurs en bois peint, et l’utilisation de la couleur. Les abords de la maison ont été requalifiés dans un esprit rural où l’herbe et les plantations dominent, permettant au jardin de rester en relation harmonieuse avec la campagne environnante.

Ancienne grange d’une ferme – Châteaubriant

Cette restauration est exemplaire du point de vue du respect des volumétries et des ouvertures. Le bâtiment a conservé son enveloppe initiale tout en accueillant un nouvel usage d’habitation. Les encadrements et arêtiers en brique ont été conservés. La variété des percements est mise en valeur par le dessin adapté des menuiseries. Le respect de la typologie agricole a permis la création d’une maison lumineuse aux espaces intérieurs hors du commun.

Ancienne grange – Château-Thébaud

La conservation du volume préserve la lisibilité du bâtiment initial qui, bien que devenu maison, reste identifiable comme une ancienne grange agricole. Les percements ont trouvé une nouvelle écriture avec le dessin simple des menuiseries à grands verres, des volets extérieurs et des clins de bois formant pare-soleil dans la baie centrale. L’espace intérieur profite de l’histoire de l’édifice. L’enduit « à pierres vues » s’inscrit dans la logique rurale d’origine.

Maison de bourg – Aigrefeuille-sur-Maine

Le ravalement de la façade de cette maison de bourg conserve l’ensemble des modénatures en brique et en pierre, et ne banalise pas la variété des dispositifs en place. L’enduit naturellement teinté par les sables du mortier est terminé au nu (niveau) exact des encadrements en granite du rez-de-chaussée, mais reste en retrait des encadrements en calcaire et brique de l’étage. Le soubassement est simplement marqué par une différence d’aspect et de teinte de l’enduit. Les menuiseries en bois ont conservé leur dessin d’origine, dont une teinte douce préserve l’élégance discrète.

Une maison ancienne s’insère dans son environnement grâce à la qualité de son aspect extérieur.

Maison de ville et sa devanture de commerce – Clisson

Les maçonneries des maisons de ville étaient toujours recouvertes d’enduits qui protégeaient les parois des intempéries et avaient également un rôle esthétique dans la composition des façades. Ici, un enduit lissé protège de nouveau les moellons. Il recouvre les parties irrégulières des encadrements, mais laisse apparentes les parties en relief. Les pierres taillées de ces encadrements et de la corniche ont été soit remplacées à l’identique de matériau et de forme, en respectant le dessin des moulurations d’origine, soit réparées. La teinte rosée de l’enduit  s’harmonise avec le vert doux des menuiseries. La devanture ancienne en bois a été restaurée plutôt que remplacée. Elle est un élément de patrimoine urbain et continue de participer à la qualité du cadre de vie collectif.

Télécharger cette fiche au format PDF

Articles recommandés

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher